Annemiek van Vleuten au bout de l’effort !

17 juillet 2018 - 12:55

Dans un final à couper le souffle sur la Course by le Tour de France avec FDJ, Annemiek van Vleuten a finalement sauté sur la ligne la championne olympique Anna van der Breggen pour s’imposer de justesse sur cette épreuve. La leader de Mitchelton-Scott avait été lâchée dans les derniers mètres du col de la Colombière par la lauréate de la Flèche Wallonne et de Liège-Bastogne-Liège. Le mano à mano a débuté à 15 kilomètres de la ligne d’arrivée.  Pour la deuxième fois donc, van Vleuten remporte la Course devant sa compatriote Anna van der Breggen. La Sud-Africaine Ashleigh Moolman-Pasio (Cervelo-Bigla) prend la troisième place.

 

Le départ de la 5e édition de la Course by le Tour de France avec FDJ a été donné à 9 heures  au Paquier d’Annecy, surnommée la Venise des Alpes. Les premiers kilomètres sont idylliques pour les 112 concurrentes puisque le peloton de 20 équipes a d’abord longé les rives de l’un des lacs les plus purs d’Europe sur les 16 premiers kilomètres. C’est en laissant derrière elles le lac d’Annecy au kilomètre 16 que le premier des quatre cols de la journée faisait son apparition avec le col de Bluffy (1,5 km à 5,5%), classé en quatrième catégorie au grand prix de la montagne. Au total, les coureuses ont parcouru  2 435 m de dénivelé positif pour arriver dans la station du Grand-Bornand. L’Américaine Ruth Winder (Team Sunweb) est passée en tête au sommet de la première difficulté du jour.  Malgré plusieurs tentatives d’échappées, aucune concurrente n’a pu s’extraire du peloton dans les 30 premiers kilomètres.

 

L’échappée du jour

Dans la côte de Saint-Jean-de-Sixt (5,5 km à 4,9%) c’est Malgorzata Jasinska (Movitar Team) qui est passée en tête. La Polonaise a poursuivi son effort dans la descente de ce grimpeur et s’est échappée avec trois autres coureuses en direction de Bonneville. Il y avait la Finlandaise Lotta Pauliina Lepisto (Cervelo – Bigla), la Canadienne Leah Kirchmann (Team Sunweb), et l’Américaine Leah Thomas (UnitedHealthcare) ; L’équipe Boels Dolmans menait le tempo du peloton comptant jusqu’à 2 minutes 30 de retard. Intercalées entre ces deux groupes, l’Australienne Shara Gillow (FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscoque) et la Britannique Anna Christian (Trek-Drops) pointaient à une minute 15 de la tête de course dans la traversée de la vallée de l’Arve menant au pied du col de Romme. Ce troisième col de la journée emprunté également par les coureurs du Tour de France est classé en 1ère catégorie avec ses 8,8 km à 8,9 %.

 

L’écrémage par l’arrière

Dans les premières pentes du col de Romme, les deux coureuses intercalées se sont fait reprendre par l’avant-garde du peloton. Celui-ci s’est très vite réduit à une vingtaine de compétitrices.  A l’avant de la course, Leah Thomas a lâché, l’une après l’autre, les trois concurrentes qui l’accompagnaient dans l’échappée du jour pour se retrouver seule en tête. A 5 km du sommet, alors que l’écart du peloton sur la tête de course était réduit à une minute, la Danoise Cecillie Ludwig a accéléré pour revenir rapidement sur Leah Thomas. La grimpeuse de l’équipe Cervelo-Bigla est passée en tête de col de 1ère catégorie comptant une trentaine de secondes d’avance sur le reste du peloton.

 

Succession d’attaques !

Grâce à une belle descente, la Danoise Ludwig a repris une minute dans la descente de 6 km menant au Reposoir, au pied du col de la Colombière (7,5 km à 8,5 %) classé en 1ère catégorie. Dans les premières pentes de la Colombière, dernière difficulté du jour, les attaques des leaders se sont multipliées. Un trio s’est dégagé avec la lauréate de la précédente édition Annemik van Vleuten (Mitchelton-Scott), Anna van der Breggen (Boels Dolmans) et Ashleigh Moolman-Pasio (Cervelo-Bigla). L’effort conjugué des trois poursuivantes a permis leur retour sur la tête de la course à un kilomètre du sommet. C’est le moment qu’a choisi Anna van der Breggen pour accélérer et lâcher au train van Vleuten et Moolman-Pasio. La vainqueur de la Flèche Wallonne et de Liège-Bastogne-Liège est passée en tête de la Colombière à 14 km de l’arrivée avec quelques secondes d’avance sur van Vleuten.  C’est finalement Annemiek van Vleuten qui s’impose sur le fil pour la deuxième année consécutive.

 

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur La Course By Le Tour